« Le contexte actuel, c’est le stress test des politiques de marque employeur ! »

Actu

Interview Séverine Loureiro @Points de Contact

Conférencière et auteure sur les sujets de l’Expérience Collaborateur, de la Marque Employeur et de la transformation des RH, Séverine Loureiro est la créatrice du site dédié « Points de Contact » sur lequel elle publie et tient une veille pointue sur ces thématiques. Son expertise prend appui sur ses 15 années en développement RH en entreprise et sur son expérience en conseil Expérience Collaborateur au sein de l’agence qu’elle a créé du même nom. Elle partage régulièrement sa vision lors de prises de paroles en entreprises ou lors d’événements RH, et la partage dans son podcast Stay Tuned qui a vu le jour en 2018. Séverine est notamment co-auteure du livre: « Boostez l’Expérience Collaborateur » paru aux éditions Eyrolles.

 

Quels sont les enjeux de la marque employeur aujourd’hui ? 

Tout le monde répondrait qu’il s’agit d’essayer d’attirer les talents. Mais selon moi, il y a un autre enjeu, un macro-enjeu, pour ainsi dire. C’est de rendre fier l’interne du message employeur ; de lui donner l’envie de le porter. Il ne faut pas oublier que l’une des cibles de la marque employeur est l’ensemble des talents qui sont déjà présents en interne. Cela alimente les dispositifs d’attractivité, car ils seront relayés par les salariés eux-mêmes, qui sont les meilleurs ambassadeurs de l’entreprise. Et c’est dommage, car je constate que les stratégies de marque employeur ne travaille que sur l’image externe. On est dans le court terme.

Je n’étaye pas cette affirmation sur des études, mais c’est un constat fort pour moi. A l’heure de la recommandation sociale, du social proof, l’interne est un immense enjeu. Il faut aller plus loin que de se contenter d’envoyer aux employés des contenus à publier sur leur linkedIn – faire cela, c’est le degré zéro du travail sur la marque employeur.

 

Que recommanderiez-vous à un RH qui veut développer une politique de marque employeur de qualité ?

De considérer ces deux cibles, l’interne ET l’externe.

Dans la conception de message employeur, l’immense majorité des entreprises aujourd’hui passent par une phase de concertation interne au groupe (avec des sondages par exemple). Et c’est justement durant cette phase que l’on ne tient pas compte de l’externe. Les cibles ne sont pas définies clairement. Mais pour définir une stratégie de marque employeur pertinente, il faut définir à qui l’on s’adresse.

Ensuite, dans le déploiement de ces stratégies, les entreprises ne s’intéressent plus à l’interne. On s’adresse à l’externe avec un message défini en interne. Grave erreur ! Mon conseil : il faudrait que les deux cibles aient le même poids dans les deux phases, la conception ET le déploiement.

 

Pensez-vous qu’avec la crise de la Covid-19 les efforts des entreprises en matière de marque employeur risquent d’être abandonnés ?

Je ne l’observe pas, mais on me pose souvent la question dernièrement. Si les entreprises veulent confirmer aux candidats que leurs messages employeurs jusqu’à présent n’étaient que des dispositifs destinés à les attirer, alors oui, il faut tout stopper maintenant.

En revanche, si les entreprises veulent continuer de consolider leur marque employeur en ces temps difficiles, qu’elles continuent d’apporter du soin à leur expérience candidat, elles démontreront de la sincérité de leur démarche jusqu’à présent. Les candidats sauront s’en souvenir.

Après le premier confinement, les recrutements ont repris très vite. La marque employeur se construit au long court. Si on arrête tout du jour au lendemain, on montrera que tout cela, c’était du flan. C’est se tirer une balle dans le pied. Le contexte actuel, c’est le stress test des politiques de marque employeur !

 

3+
Veuillez remplir tous les champs obligatoires.
L'email est invalide.